SYNDICAT INDEPENDANT, l’UNSA N’APPELLERA PAS A LA MANIFESTATION DU 26 MAI

Bagnolet, le 17 mai 2018

Pour l’UNSA, l’efficacité syndicale ne saurait s’accommoder, ni de la confusion de revendications sans lien entre elles, ni de la confusion des genres syndicaux et politiques.

Rassemblement « associativo-syndicalo-politique », la manifestation « Marée populaire » du 26 mai 2018 participe de ce mélange. Alors que le syndicalisme français a été confronté, dans sa longue histoire, au règlement de ses relations avec le politique, on aurait pu penser que cette question relevait désormais du passé. Par un surprenant mouvement de balancier, on découvre qu’il n’en est rien.



L’UNSA n’est pas candidate à la récupération par qui que ce soit de ses combats et revendications. Fidèle à sa conception de l’indépendance syndicale, elle n’appellera donc pas à la manifestation du 26 mai 2018.

L’UNSA CONTRE LA BAISSE DES APL

L’annonce par le gouvernement d’une baisse du montant des Aides Personnelles au Logement (APL) de 5 € par mois est, pour l’UNSA, inacceptable.

La logique selon laquelle, pour réduire la dépense publique, il n’y aurait pas de petites économies, ne doit pas faire oublier qu’il existe dans notre pays des millions de personnes aux petits revenus pour lesquels les « petites économies » font déjà partie d’un vécu quotidien parfois douloureux.

Pour celles et ceux qui en relèvent (jeunes, sans emploi, salariés pauvres, retraités), tout est difficile, à commencer par la possibilité d’exercer l’un des plus élémentaires des droits, celui de se loger.

Lire la suite